Michelle Duhamel : Une approche de l'Ecopsychologie et des Constellations
Michelle Duhamel : Une approche de l'Ecopsychologie et des Constellations

La Maison I est celle de la personnalité : elle est en rapport avec le physique.

Avec Chiron en I, carré à une planète, la personne peut avoir quelque chose une problématique physique à la naissance, ou intellectuelle. Tout le thème donnera des éléments sur cette Maison I : il s'agira d'une personne qui va être amenée à jouer un rôle du domaine de Chiron à un moment ou à un autre de son existence.

Si quelqu'un a Chiron en I, et vient me voir avec des difficultés, je vais toujours chercher à lui faire sortir ce qu'il va pouvoir faire qui sera du domaine de la guérison : ça peut être d'aller s'occuper des baleines... ce n'est pas forcément soigner l'humanité ; ça peut être du domaine de l'écologie, des soins aux plantes, aux animaux, aux personnes... quelque chose qui va soigner.

Ça va être important de jouer un rôle dans ce domaine, sinon vous risquez de  retourner l'énergie contre vous. Ça peut être de laisser une place brillante, et à un certain âge de passer à autre chose qui est dans son domaine de destin, et à ce moment-là les choses seront favorisées. Il y a peut-être des choses à faire, des difficultés, des évolutions.

Donc à un moment ou à un autre, la personne sera amenée à faire ça, sinon elle aura des problèmes : ce n'est pas la peine de lui dire de continuer ce qu'elle faisait, parce qu'au moment de l'opposition d'Uranus et du retour de Chiron, il y aura des problèmes jusqu'à ce qu'elle comprenne... comme les tsunamis ou les débordements d'eau qu'on vit en ce moment.

Tout le monde est amené à développer une capacité, mais le domaine de la I, c'est au niveau de l'écologie, des thérapeutes, et des gens ne pourront pas faire autrement que de passer par là ; il ne faut pas se sentir missionné, il faut se sentir de faire des choses importantes dans le concret. Ça peut être des personnes handicapées qui se lancent dans le sport, qui aident les autres à faire des choses... et ne pas se dire "pourquoi ça m'arrive à moi ?" et tourner en rond !

 

La maison II est celle des valeurs, du matériel : à la fois de la valeur qu'on s'accorde, de l'estime de soi. L'argent, les dons.

Ce sont souvent des personnes qui ont des problèmes par rapport à l'estime d'elles-mêmes, qu'on a fait douter d'elles quand elles étaient petites...

 

La maison III concerne la fratrie et la communication.

Avec Chiron en III, ça peut être quelqu'un qui n'a pas de frères et soeurs, qui se sent privé de frères et soeurs.

Les jeunes générations qui ont de problèmes d'apprentissage, doivent apprendre de manière totalement novatrice – pas dans le système actuel – parce qu'il y a des choses qu'ils ne comprennent pas : il faut qu'ils passent par le concret, l'expérimentation plus que par les choses intellectuelles.

Là où l'on est blessé, on peut guider les autres, mais soi-même on est en difficulté : Freud avait un Chiron Verseau en III. C'est lui qui a inventé la cure de paroles, faire parler les autres, mais il ne faut pas oublier qu'à la fin de sa vie il avait un cancer de la mâchoire et a eu 7 opérations.

J'ai travaillé avec des personnes sur leur arbre généalogique : on peut trouver des choses rationnelles sur ce qui s'est passé, il n'empêche que chacun vient avec une blessure, une difficulté... on en est tous au même point...

 

La Maison IV ou Fond du ciel a à voir avec les bases de soi-même, la famille, le père.

Avec Chiron en IV, on trouve les problématiques qui viennent du père et qui peuvent venir des générations très lointaines.

Au début que je faisais des Constellations, sur un stage de 15 personnes, au moins 8 avaient Chiron en IV... et ils n'avaient jamais fait d'astrologie ! Ça pouvait les guérir et les sortir de leurs difficultés.

 

La Maison V est celle des plaisirs, des enfants, de la créativité.

Chiron étant hors norme, il peut s'agir de quelqu'un qui aura des enfants handicapés, dans des normes non reconnues par la société ; ça peut être des personnes qui n'ont pas d'enfant, qui n'ont pas créé, procréé, mais par contre qui peuvent devenir des artistes qui ont Chiron en V : ils ont à créer autrement.

Au moment des Beattles, plusieurs avaient Chiron en V.

 

La Maison VI, c'est le quotidien, la santé, le travail quotidien (pas le métier).

Il peut y avoir des problématiques de santé et des thérapeutes : ce sont des personnes qui ont un métier, qui ont expérimenté la maladie et qui vont, vers l'âge de 45-50 ans, devenir des thérapeutes ; ce sera un moyen de ne plus être malades, et ceux qui refusent seront tout le temps malades, ils connaissent tous les médecins, toutes les médecines... et ils disent qu'ils se mettront thérapeutes quand ils iront mieux ! Quand ils arrivent à faire quelque chose, ils allient des méthodes très intéressantes.

La VI est en analogie avec le signe de la Vierge : il existe des méthodes d'utilisation spéciales de plantes, de cristaux... des méthodes d'autrefois...

 

Il s'agissait des Maisons situées sous l'horizon, où l'on est plus touché, soi, ses valeurs, sa santé, son physique... et au-dessus il va s'agir des maisons relationnelles : la blessure sera dans la relation.

 

La Maison VII est celle de la relation de couple par excellence ; c'est aussi la Maison des contrats.

Avec Chiron en VII, généralement on épouse quelqu'un parce qu'on a envie de le sauver, parce qu'on refuse de voir le canard boiteux qu'on a en soi ainsi que ses propres souffrances : ainsi des femmes, en ayant voulu sauver le conjoint avant de se soigner elles-mêmes ont été des femmes battues...

Ce seront d'excellents thérapeutes de couple, une fois que leur histoire sera réglée.

Ça peut aussi être des femmes qui, dans une deuxième relation vont avoir compris leurs difficultés et  passer à un tout autre genre de relations.

Avec Chiron VII Poissons, on peut imaginer un conjoint tout à fait drogué, ou SDF, et on veut le sauver avant de voir sa propre souffrance.

L'axe I-VII, c'est soi et l'autre, soi et le conjoint ; ce n'est pas un axe évident, ça dépend comment on le joue, ce qui se passe...

 

La Maison VIII concerne les héritages : l'argent, les héritages psychologiques, les difficultés ou problèmes d'héritages sur plusieurs générations, avec des choses passées sous silence ou taboues.

C'est une Maison de vie ou de mort, et tout ce qui est de l'ordre de la sexualité : il peut y avoir eu des viols, ou des femmes mortes en couches.

L'axe II-VIII est un axe énergétique, et j'ai eu des personnes qui avaient Chiron en VIII, qui travaillaient  dans des domaines énergétiques ; ce n'est pas toujours le cas, mais souvent avec Chiron Poissons ; avec les autres signes, l'indication peut être Sherlock Holmes, aller fouiller partout... et il y a aussi le chirurgien qui va dans les profondeurs... Il faut voir cas par cas l'héritage familial, quelles ont été les souffrances... sinon le potentiel énergétique est vraiment extrêmement important - avec Chiron Poissons-Vierge axe II-VIII - dans le domaine du soin, avec beaucoup de puissance dans les mains.

 

La Maison IX, avec l'axe III-IX, c'est le mouvement, les déplacements au loin, l'étranger, l'immigration, le déracinement, tout ce qui était problématique de transport, de déraillement de train, et aussi ce qui est de l'ordre de la spiritualité

Avec Chiron en IX, on peut avoir eu des ancêtres immigrés, qui ont souffert, qui sont venus de pays -  Pologne, Italie... - pour travailler, dans des conditions difficiles.

Rudhyar, à la base de l'astrologie humaniste, avait Chiron en IX : à l'âge de 18 ans, au moment de la guerre de 1914, il a décidé qu'il ne réussirait pas en France, et est parti aux États-Unis.

 

La Maison X, ou Milieu du ciel, est celle de la mère, de la profession.

Ça peut être une mère qui a eu beaucoup de blessures.

Quand une personne me dit qu'elle est infirmière, aide-soignante... ça veut dire qu'elle est rentrée de plein pied là-dedans, et qu'il n'y a pas de problématique, sinon, il y a quelque chose du domaine du soin qui est à travailler au niveau de la profession. Souvent les gens le comprennent assez tôt dans leur vie.

L'axe familial, père-mère, IV-X, est assez chargé chez les personnes qui viennent en Constellations, puisqu'ils viennent avec les problématiques des parents...

 

La Maison XI est la maison des associations, i.e; des gens avec lesquels on est lié plus par le coeur (et pas par contrat) : par exemple, là, on fait un travail de XI, on est lié et chacun repartira.

C'est aussi trouver sa spécificité au sein d'un groupe, sinon on est dans l'illusion groupale : ici, chacun peut apporter des choses, et fait ailleurs des choses spécifiques qu'il retransmet aux autres. C'est la Maison de l'autonomie : c'est important pour celui qui a Chiron en XI de trouver son autonomie. J'ai vu des personnes mariées, avec des enfants, où les 2 conjoints étaient dans la fusion, au moment de l'opposition d'Uranus, il y a eu une séparation parce qu'il y a un besoin d'autonomie, d'individuation, pour sortir de la fusion, de la confusion. Avec la créativité, on peut devenir autonome par ce qu'on crée, et rester avec le conjoint... sans être collés les uns aux autres.

Avec l'opposition d'Uranus dans les Chiron Poissons, je date les séparations ! Il y en a un, un jour, qui part, parce que l'autre a besoin d'autonomie... alors que s'il y avait eu de l'espace au départ pour chacun, ça ne se serait pas passé ainsi. On ne peut pas parler comme ça aux gens qui sont dans la souffrance...

 

La Maison XII, c'est à la fois l'inconscient familial, l'inconscient collectif, et les difficultés familiales très loin dans les générations dont on n'est pas forcément conscient, mais dont on est porteur.

Avec l'axe VI-XII, les maladies graves, les hospitalisations au moment des passages.

CHIRON DANS LES MAISONS

 

C'est en analogie avec les Poissons et ça renforce : obligatoirement, si les personnes n'arrivent pas à régleur leurs problèmes, il y aura des maladies graves et des opérations.

La Vierge régit les intestins

Je cite l'exemple d'une personne des États-Unis qui avait vu mon site et m'appelait au secours : Chiron en XII, c'est le bouc émissaire, et il y avait beaucoup de violence dans son thème ; elle avait failli mourir 3 fois d'opérations aux intestins, et elle avait été violée dans son école ; elle était le bouc émissaire dans son école et avait des aspects exacts Chiron Poissons-Mars en XII.

Ce ne sont pas toutes les personnes nées en 1966 qui ont ça, mais il faut avoir des aspects bien précis : ensuite elle a eu une compréhension de son histoire – des ancêtres venus de Grèce et ayant émigré aux États-Unis – pour se remettre sur pied.

 

Pour chaque personne, on va voir le placement, comment ça a résonné en vous et on va chercher le moment pour chacun de l'opposition d'Uranus, où il y a eu cette remise en question.

 

                                                                                                                                

Recommandez cette page sur :

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de Michelle Duhamel.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© michelle duhamel